Et si la suppression des audits légaux était bénéfique à l’audit interne ?